Boutique en ligne /Online shop

Official Website Ariane Mariane felt art

Rechercher articles par mots clés

Fait de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.

Antoine de Saint-Exupéry


La leçon du pêcheur












Il y a quelques années, j’ai écrit un article intitulé “Le prix à payer” dans lequel je cherchais à dire que ma motivation pour travailler en tant qu’artiste textile n’était certainement pas l’argent mais bien la satisfaction personnelle.  Pour vouloir s’investir 60 heures et plus par semaine et gagner au bout même pas le SMIC, il faut aimer ce que l’on fait, il faut être passionnée ! Dans mon cas je peux dire que je tire presque toute ma jouissance de vivre de mon art. Le travail manuel et le contact avec des matières textiles naturelles m’a permis de trouver un équilibre et un état de bien-être qui m’a probablement évité de sombrer dans la dépression.

Néanmoins face à des situations financières souvent difficiles, je n’arrêtais pas à me demander s’il fallait continuer ou du moins, si je ne pouvais pas changer ma façon de travailler pour devenir plus rentable. Ainsi je pensais devoir faire des plus petites créations et travailler en petite série pour pouvoir proposer des créations à des prix plus bas. Mais quand je me mettais à raisonner de cette manière, je perdais l’envie  de passer du temps dans mon atelier et toute mon imagination se bloquait. J’étais incapable de créer ou même plus simplement de produire !

Alors parfois, lorsque les fins de mois étaient particulièrement dures, je pensais qu’il faudrait peut-être mieux chercher un travail de salariée. Mais au plus profond de moi je savais que j’allais retomber dans la déprime en faisant ce pas là.

Puis, il y a quelques mois, je suis tombée sur une histoire d’origine brésilienne qui m’a ouvert les yeux sur ma situation et m’a amené à réfléchir sur ma situation d’une toute autre manière.

Cette histoire est celle d’un homme d’affaire complètement épuisé, qui part quelques jours sur une île déserte pour se ressourcer. Sur cette île il voit tous les jours un pêcheur qui semble très heureux. Pourtant il ne semble pas posséder grand-chose ni gagner beaucoup d’argent. La façon dont le pêcheur exécute son travail exaspère l’homme d’affaire, spécialiste dans le conseil économique.  En effet le pêcheur prend son temps pour déjeuner en famille le matin. Puis il part quelques heures seulement en mer pour passer ensuite toute l’après-midi au bord de la plage avec sa famille. Le soir il s’amuse avec les amis au café.
Avec l’idée d’aider le pêcheur,  l’homme d’affaire s’en approche et lui explique comment il pourrait faire fructifier son affaire et devenir riche. Pour commencer, le pêcheur devrait partir tout la journée en mer. Il pourrait alors vendre plus de poisson et gagner plus d’argent. Ensuite il embaucherait du personnel puis ouvrirait une agence en ville.
Le pécheur l’écoute attentivement puis demande pourquoi il est si important dans les yeux de l’homme d’affaire de gagner plus d’argent. L’homme d’affaire lui répond que cela lui permettra  un jour de ne plus aller pêcher lui-même et peut-être même de ne plus travailler tout court. Le pêcheur pourra alors faire tout ce qu’il voudra.
Le pêcheur explose de rire et répond : « Mais je fais déjà exactement ce que je veux. J’adore prendre le petit déjeuner en famille, partir pêcher quelques heures seulement, passer l’après-midi avec ma famille et aller danser le soir… »

Et oui, le bonheur ne se compte pas en argent !

Je le savais bien sûr mais dans ma tête une petite voix  me soufflait tout le temps qu’il fallait développer mon business, donc travailler d’avantage.  Quand on travaille 60 heures par semaine, même si on fait un travail qu’on adore, on s’épuise. Il ne me restait trop peu de temps pour la famille, les amis, le sport, les balades... Parfois je me rendais compte que je n’arrivais même plus vraiment à profiter des moments conviviaux car je pensais tout le temps à regagner mon atelier pour produire.
Je me traitais mal moi-même. Jamais un patron n’aurait pu m’imposer ce que je m’imposais toute seule ! Cela pouvait même gâcher le bonheur que la création me procure.

L’histoire du pécheur m’a persuadé qu’il était temps de remédier à ma situation. Un premier pas était vite trouvé.
Ce qui me stresse et fatigue le plus dans mon métier sont les salons et marchés d’art.  Les Expo-Ventes coûtent très cher et il faut sortir l’argent souvent plusieurs mois en avance, sans jamais savoir si les acheteurs seront vraiment au rendez-vous. Cela met une pression énorme. Les frais pour les Expo-Vente constituent le poste le plus élevé dans mes dépenses et il n’est pas rare qu’il dépasse la moitié de mon chiffre d’affaire annuel !
Mais en plus : pour faire un salon de 3 jours, je bosse au moins 1 semaine à tout organiser, faire la communication, préparer les affaires.  Des jours où je ne goûte pas au bonheur de la création !
Et puis, faire des salons est un travail physique très lourd. Il faut charger meubles et créations dans la voiture et aménager le stand. C’est un réel déménagement.
Ensuite il y a des heures et des heures d’attente sur le stand pour enfin travailler peut-être 2-3 heures/ jour intensément.
Après un salon je suis complètement épuisée et il me faut au moins encore 3 jours pour récupérer et ranger les affaires. Pour un salon de 3 jours je travaille presque 2 semaines. C’est deux semaines sans création, sans production et avec une énorme fatigue à la clé. Et malheureusement les retombées financières, trop souvent, ne sont pas à la hauteur.

Donc en supprimant les marchés, j’économise énormément d’argent, me décharge d’un stress mental, me fatigue moins et passe d’avantage de temps à créer. A part le fait que la rencontre avec le public - avec vous - me manquera beaucoup, je suis plutôt gagnante !

Oui la rencontre avec vous me  manquera ! Il fallait alors trouver des solutions -  et il y en a plusieurs! Voici ce que je vous propose :

·         Un Atelier – Showroom : 
      
Désormais j’ouvre mon atelier et j’ai même aménagé un espace « showroom » chez moi à  Achères (78260). Vous  êtes les bienvenus tous les jours, même le weekend si je suis dispo. Par contre il est impératif de prendre RDV par mail ou téléphone au moins 24h en avance!

L’atelier- showroom est accessible en RER A. Il faut ~35 minutes pour arriver de Châtelet  à la station d’Achères – Ville. J’assure la navette entre la gare et mon atelier et vous offre café / thé et biscuits pour vous remercier de votre déplacement !

·         Rendez-vous personnel à Paris !

Si vous ne voulez pas vous déplacer en banlieue, on peut prendre RDV dans un café à Paris pour que je vous montrer des créations que vous aurez préalablement choisi sur mon site ou dans ma boutique en ligne.

·         Portes Ouvertes à l’Atelier :

1 à 2 fois par an j’ouvre mon atelier-showroom tout au long d’un weekend.
Les prochaines portes ouvertes auront lieu en Janvier 2017. Pour en être infomez, n'hésitez pas à vous inscrire à ma "newsletter"

Subscribe to our mailing list

* indicates required




·         Boutique en Ligne :
       www.arianemariane.etsy.com

Achetez dans ma boutique en ligne en toute tranquillité avec la garantie  « 100% satisfaction ». En effet je reprends toute création achetée sur internet si elle ne vous satisfait pas complétement. Pas besoin de vous justifier! Vous la retournez toute simplement et je vous rembourse. (Seulement les frais postaux pour le retour seront à votre charge.)

·         RDV en Galerie d’Art :

Je serais toujours au RDV quand des galeries d’art ou autres organisateurs m’invitent gracieusement pour une exposition chez eux. Donc il y aura toujours des événements comme la « Rétrospective » à Clermont Ferrand ou l’évènement "Noir & Blanc" à la Galerie de Montmartre ! 
D’ailleurs : le 11 Novembre je serais présent pour un défilé de mode dans le musée du feutre à Soltau (Allemagne).


·         Revendeur:
Vous pouvez aussi trouver mes créations dans cette magnifique boutique Suisse:

          YOU 2 
         Marktgasse 22
         CH - 4310 Rheinfelden 
          EMAIL: info@you2fashion.com

          TELEFON: +41 (0)62 213 00 51


Pour rester informé de mon actualité, je vous invite à me suivre sur ma page Facebook professionnelle. J’y suis très active et partage quotidiennement  mes dernières créations et des coups de cœur pour des artistes du monde entier.
Vous pouvez aussi vous inscrire sur ma mailing liste pour recevoir ma newsletter 2 à 3 fois par an.

Je suis également disponible par mail, téléphone ou  Messenger pour répondre à vos questions !

J’espère vous rencontrer ou revoir bientôt d’une manière ou d’une autre ! Ce sera avec encore plus de bonne humeur et de joie de créer pour vous et de vous faire rêver !


Boutique en ligne

Ariane Mariane / Paris

ENGLISH:
Ariane Mariane - art textile / Paris, combines graphical design and fiber art to make her easily recognizable, outstanding pieces.
Formed in architecture and graphical textil design she creates wall-hangings, sculptures, home decor, wearable art and accessories mostly by wet felting and stitching techniques. Her style is fancy and playful. She uses powerful colors and joyful designs in a narrative way with a lot of humor.

Francais:

Ariane
Mariane - art textile / Paris, associe dans son travail éclectique, un style graphique très personnel à un grand savoir-faire du feutrage et une passion pour le piquée libre. Formée en architecture et en design graphique textile à Paris, l’artiste, d'origine allemande, crée des tentures murales, sculptures, décoration, installations mais aussi de l’art vestimentaire et des accessoires

A travers son univers joyeux, Ariane Mariane nous invite à nous reconnecter avec l'enfance, ce monde magique où tout est possible. Elle cherche avant tout à nous étonner et à nous faire sourire. Chaque création nous propose de laisser libre cours à notre imagination et de l'adapter à nos envies.

Loin de la fabrication industrielle de masse et de son uniformité, les créations d'Ariane Mariane sont entièrement réalisées à la main, en respectant au maximum l'environnement. Durables et intemporelles, elles s'opposent à un monde où tout va vite et nous invitent à faire une pause...