Boutique en ligne /Online shop

Official Website Ariane Mariane felt art

Rechercher articles par mots clés

Fait de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.

Antoine de Saint-Exupéry


Envie de créer - having fun with fiber art - Filzspass

Installée dans mon nouvel espace lumineux,  je peux enfin proposer des stages dans des petits groupes de 2 à 4 personnes à des prix raisonnable. Ce cadre familiale me permet de guider chaque stagiaire selon son rythme et ses désirs et permets d'apprendre les uns des autres. Les stages autour de la laine feutrée, sont des moments suspendus dans le temps, heureux et créatif. 
Les photos illustrent les activités dans l’atelier ces dernières mois. 

Un espace dédier à la création  - Felt Workshop - Filzatelier

It's just wonderful to have now this luminous space for teaching workshops the way I think they work best: small groups of 2 to 4 persons in a convivial environment.
It allows me to guide each student according to his / her rhythm and his / her desires. It's also the perfect size to learn from each other and exchange on a personal level. More than just a workshop, I want to make it special - a creative breakout for soul and spirit.
The following photos illustrate the lively and warm exchanges during these last month. 

  
Es ist so schön, endlich einen geneigneten Raum zu haben, um meine Workshops so zu gestalten, wie ich es mir immer erträumt habe: kleine Gruppen von 2 bis 4 Teilnehmer(n)/innen in einem lichtdurchfluteten Raum und familiären Rahmen.
Hier kann ich auf die Bedürfnisse und den Rhythmus  jedes Einzelnen eingehen und es ist auch genau die richtige Größe, um voneinander zu lernen und sich auszutauschen.  Ich möchte in meinen Workshops eine kreative Auszeit ermöglichen. Meine Teilnehmer/innen sollen hier den Altragsstress vergessen und sich ganz der Kreation, dem Lernen und Entdecken hingeben. 


Die Fotos geben ein paar Einnblicke in die Workshops der letzten Monate.

Stage Volume - 3D Felt - Hohlkörperfilz
Échantillons - Samplers - Musterproben 
FUN avec la laine feutrée - with felt - mit Filzkreationen

Je suis prête pour des nouvelles aventures avec vous! Les prochaines stages auront lieu en Mai, Juin et Août. Pour toute renseignement visitez ma page internet et n'hésitez pas à me contacter!

Si vous ne trouvez pas la date ou le programme qui vous correspond, je me fait un grand plaisir aussi de vous accueillir individuellement. 

Stages "à la carte":

1 jours 250 euros/ stagiaire
2 jours 450 euros/stagiaire

3 jours 600 euros/ stagiaire

Unlimted textile experiments with wool and fabrics in Mai or August 2017

I'm looking forward for new creatif adventures! The next workshops will take place in May, June and August. For more information visit my website and / or contact me!

If you can not find the date or program that suits you, I am delighted to welcome you individually.

Workshops "à la carte":
1 day 250 euros/student
2 days 450 euros/student
3 days 600 euros/ student

3D workshop in June - create your very own hat, bag or scupture
Ich freue mich schon auf die nächsten kreativen Abenteuer ! Die nächsten Workshops finden im Mai, Juni und August statt. Ihr findet alle Informationen auf meiner Webseite und könnt mich gerne auch per Mail oder Telefon kontaktieren

Wenn meine Angebote nicht in deinen Zeitplan passen oder du ein individuelles Programm wünscht, stelle ich dir gerne etwas ganz Besonderes zusammen. 

Stages "a la carte":
1 Tag 250 €/ Teilnehmer
2 Tage 450 €/ Teilnehmer
3 Tage 600 €/ Teilnehmer







Interaction des surafces - Freehanging art - Verschmelzung





Liberté grâce à l'art visuel. L'interaction des surfaces.Le même dessin, deux expressions, pleins d’interprétation possible.

Getting more in more into free hanging and wall art. Love how surfaces interact.

Freihängede Kunst, Verschmelzung zweier Bilder. Ein Motif - zwei Interpretationen

Mon "Coming Out"









Dans l’article « La leçon du pêcheur » j’ai parlé de ma décision de ne plus faire de salons et marchés d’art. Mais le réel changement n’est pas cette décision, elle n'est que le produit d’un éveil. J’ai décidé de me faire confiance, de m’écouter et prendre mes décisions en fonction de mes envies et mon intuition.


Cela s’applique aussi sur ma manière de créer et de voir mon métier. Je me suis cherchée longtemps, m’interrogeant sur ma profession réelle : feutrière, designer, créatrice, artiste, artisan d’art, chef d’entreprise ? Aujourd’hui je sais que je suis artiste.

En France on a tendance à dire qu’un artiste est quelqu’un qui crée des choses sans fonction, des choses non utilitaires. Je me suis vu expulsée de la « Maison des artistes » parce que mes créations digressent cette règle. Mais est-il possible de circonscrire ce qu’est l’art en le résumant à l’objet créé ?

Je suis persuadée que l’art se définit plutôt par une manière de penser, un processus de création et non pas (uniquement) par l’objet final. La démarche de l’artiste se distingue de celui du designer. L’approche du designer est axée sur le résultat / l’objet. C’est aussi souvent le cas pour l’artisan d’art, ces deux professions prennent en considération la reproductibilité de l’objet.

C’est une conversation avec une bijoutière qui m’a ouvert les yeux sur cette différence. En discutant comment calculer le prix d’une création, la bijoutière n’arrêtait pas de souligner à quel point il était important de distinguer le temps de création du temps de la production. Je ne comprenais pas la différence jusqu’à ce qu’elle m’explique : le temps de la création est celui de la recherche, ou elle accepte de faire des erreurs, passer du temps pour améliorer des choses, trouver des nouvelles formes et textures. C’est le temps où elle conçoit des nouveaux produits, des prototypes. Ensuite, pendant le temps de la production, elle reproduit les résultats. Le temps de la création est donc considérablement plus long que le temps de la production.

La différence entre artiste et artisan d’art n’est-il-pas là ? L’artiste ne passe jamais en mode de multiplication (à part quand cela fait partie d’un concept), il est tout le temps en mode de création. Je n’ai jamais réussi à reproduire un objet. Non pas que j’en suis incapable mais cela m’ennuierait à un point de ne plus vouloir travailler. 

Ce qui m’anime est de chercher dans la matière des réponses à des questions que je n’arrive même pas forcément à formuler avec des mots. Au-delà d’une idée du départ, je suis avant tout hantée par la question : qu’est-ce qui se passe si… ?

L’artisan d’art apprend son métier et suit des règles propres à ce métier. Ces règles donnent la noblesse à son travail car elles font parties d’un patrimoine, d’un héritage de savoir-faire. Il les adapte bien sûr à sa personnalité. Il va enrichir et faire évoluer ce savoir-faire par ses propres expériences, améliorer ou changer certaines manières de faire mais il reste fidèle à des règles propres à son métier.

Quand j’ai commencé à feutrer, j’ai appris ce métier tel un artisan d’art. Je me suis instruit en autodidacte par des livres et par des stages auprès de professionnels pour connaitre les diverses techniques et règles propres à ce métier.  Quand je vois aujourd’hui un objet feutré je sais comment il faudrait faire pour le dupliquer. Jusqu’à cette rencontre avec la bijoutière, j’ai cru être artisan d’art.

L’artiste se base sur un savoir-faire pour avancer dans son apprentissage personnel tous les jours, il interroge et transgresse des règles, même ses propres règles. Je m’en suis rendu compte quand j’ai commencé à enseigner. J’ai la chance d’avoir des stagiaires fidèles qui reviennent régulièrement. Il y en a beaucoup qui s’amusent de moi car d’un stage à l’autre je peux leur dire une certitude et la fois d’après affirmer le contraire. Je crée dans le moment, j’adapte mes méthodes en fonction de la situation instantanée, de l’œuvre à naître et d’une manière intuitive.

Détail d'un gilet d'art Ariane Mariane : Laine feutrée, teinture naturel, appliquée en piqué libre avec soies partiellement peint à la main
Gilet d'art Ariane Mariane , Détail : Laine feutrée, dessin en piqué libre et tissus partiellement peint à la main

Plus j’avance sur mon chemin d’artiste textile, plus je me libère des règles. Je m’éloigne chaque jour du métier de « feutrière » en ajoutant d’autres techniques. Ainsi je peins de plus en plus les tissus que j’incruste dans la laine et intervient également sur des créations feutrées  avec de la peinture, du transfert, la sérigraphie ou l’impression.

C’est surtout la broderie en piqué libre qui est devenue partie intégrale de mon art. Dans mon approche j’ai toujours considéré les fibres de laine comme de la peinture. La broderie s’est imposée à moi car je cherchais un trait plus en finesse. Tel un crayon dans un croquis, le piqué libre crée des lignes imprécises qui donnent vie aux peintures de laine, tout en délimitant des formes. La broderie rehausse et souligne les dessins. En même temps elle transforme la surface en profondeur, créant des effets de relief.
Détail sac sculpture : la broderie comme trait, donnant du relief à la surface

Depuis peu la broderie se transforme sous mes mains en couture, enfreignant ainsi une autre règle très respectée des feutriers.  Pour les feutriers c’est pratiquement un point d’honneur de créer tout objet sans employer la couture. Il faut une certaine technicité pour arriver à des beaux volumes sans que la jonction se voit. C’est un savoir-faire précieux.  J’ai fait moi-même partie de feutrières qui regardent avec un œil méprisant ceux qui joignent des morceaux de feutre avec des points de couture. 
Mais en m’affirmant artiste, je ne peux plus voir du mal. Pourquoi s’interdire des choses si elles permettent d’exprimer quelque chose ou de se faciliter des tâches ?  J’apprends, je maîtrise et ensuite j’adapte à mes besoins.

Reste donc uniquement le fait que mes œuvres picturales et sculpturales sont souvent fonctionnelles. J’ai besoin de la fonction pour pouvoir créer. Cela me donne l’impression de ne pas faire quelque chose d’inutile. Mais les vêtements ou accessoires ne sont que des prétextes me permettant de me lâcher et de faire parler la matière. 
Si pour certain cet attachement m’éloigne des véritables artistes, ils auront alors raison de ne pas considérer mon œuvre comme étant de l’art.

L’expulsion de la Maison en 2014 m’avait vachement bouleversé à l’époque. Au finale c’était peut-être une très bonne chose. Elle m’a amené à m’interroger sur ce que je fais et qui je suis professionnellement. J’ai appris à me faire confiance et de m’affirmer plus que jamais en tant qu’artiste!

  

La leçon du pêcheur












Il y a quelques années, j’ai écrit un article intitulé “Le prix à payer” dans lequel je cherchais à dire que ma motivation pour travailler en tant qu’artiste textile n’était certainement pas l’argent mais bien la satisfaction personnelle.  Pour vouloir s’investir 60 heures et plus par semaine et gagner au bout même pas le SMIC, il faut aimer ce que l’on fait, il faut être passionnée ! Dans mon cas je peux dire que je tire presque toute ma jouissance de vivre de mon art. Le travail manuel et le contact avec des matières textiles naturelles m’a permis de trouver un équilibre et un état de bien-être qui m’a probablement évité de sombrer dans la dépression.

Néanmoins face à des situations financières souvent difficiles, je n’arrêtais pas à me demander s’il fallait continuer ou du moins, si je ne pouvais pas changer ma façon de travailler pour devenir plus rentable. Ainsi je pensais devoir faire des plus petites créations et travailler en petite série pour pouvoir proposer des créations à des prix plus bas. Mais quand je me mettais à raisonner de cette manière, je perdais l’envie  de passer du temps dans mon atelier et toute mon imagination se bloquait. J’étais incapable de créer ou même plus simplement de produire !

Alors parfois, lorsque les fins de mois étaient particulièrement dures, je pensais qu’il faudrait peut-être mieux chercher un travail de salariée. Mais au plus profond de moi je savais que j’allais retomber dans la déprime en faisant ce pas là.

Puis, il y a quelques mois, je suis tombée sur une histoire d’origine brésilienne qui m’a ouvert les yeux sur ma situation et m’a amené à réfléchir sur ma situation d’une toute autre manière.

Cette histoire est celle d’un homme d’affaire complètement épuisé, qui part quelques jours sur une île déserte pour se ressourcer. Sur cette île il voit tous les jours un pêcheur qui semble très heureux. Pourtant il ne semble pas posséder grand-chose ni gagner beaucoup d’argent. La façon dont le pêcheur exécute son travail exaspère l’homme d’affaire, spécialiste dans le conseil économique.  En effet le pêcheur prend son temps pour déjeuner en famille le matin. Puis il part quelques heures seulement en mer pour passer ensuite toute l’après-midi au bord de la plage avec sa famille. Le soir il s’amuse avec les amis au café.
Avec l’idée d’aider le pêcheur,  l’homme d’affaire s’en approche et lui explique comment il pourrait faire fructifier son affaire et devenir riche. Pour commencer, le pêcheur devrait partir tout la journée en mer. Il pourrait alors vendre plus de poisson et gagner plus d’argent. Ensuite il embaucherait du personnel puis ouvrirait une agence en ville.
Le pécheur l’écoute attentivement puis demande pourquoi il est si important dans les yeux de l’homme d’affaire de gagner plus d’argent. L’homme d’affaire lui répond que cela lui permettra  un jour de ne plus aller pêcher lui-même et peut-être même de ne plus travailler tout court. Le pêcheur pourra alors faire tout ce qu’il voudra.
Le pêcheur explose de rire et répond : « Mais je fais déjà exactement ce que je veux. J’adore prendre le petit déjeuner en famille, partir pêcher quelques heures seulement, passer l’après-midi avec ma famille et aller danser le soir… »

Et oui, le bonheur ne se compte pas en argent !

Je le savais bien sûr mais dans ma tête une petite voix  me soufflait tout le temps qu’il fallait développer mon business, donc travailler d’avantage.  Quand on travaille 60 heures par semaine, même si on fait un travail qu’on adore, on s’épuise. Il ne me restait trop peu de temps pour la famille, les amis, le sport, les balades... Parfois je me rendais compte que je n’arrivais même plus vraiment à profiter des moments conviviaux car je pensais tout le temps à regagner mon atelier pour produire.
Je me traitais mal moi-même. Jamais un patron n’aurait pu m’imposer ce que je m’imposais toute seule ! Cela pouvait même gâcher le bonheur que la création me procure.

L’histoire du pécheur m’a persuadé qu’il était temps de remédier à ma situation. Un premier pas était vite trouvé.
Ce qui me stresse et fatigue le plus dans mon métier sont les salons et marchés d’art.  Les Expo-Ventes coûtent très cher et il faut sortir l’argent souvent plusieurs mois en avance, sans jamais savoir si les acheteurs seront vraiment au rendez-vous. Cela met une pression énorme. Les frais pour les Expo-Vente constituent le poste le plus élevé dans mes dépenses et il n’est pas rare qu’il dépasse la moitié de mon chiffre d’affaire annuel !
Mais en plus : pour faire un salon de 3 jours, je bosse au moins 1 semaine à tout organiser, faire la communication, préparer les affaires.  Des jours où je ne goûte pas au bonheur de la création !
Et puis, faire des salons est un travail physique très lourd. Il faut charger meubles et créations dans la voiture et aménager le stand. C’est un réel déménagement.
Ensuite il y a des heures et des heures d’attente sur le stand pour enfin travailler peut-être 2-3 heures/ jour intensément.
Après un salon je suis complètement épuisée et il me faut au moins encore 3 jours pour récupérer et ranger les affaires. Pour un salon de 3 jours je travaille presque 2 semaines. C’est deux semaines sans création, sans production et avec une énorme fatigue à la clé. Et malheureusement les retombées financières, trop souvent, ne sont pas à la hauteur.

Donc en supprimant les marchés, j’économise énormément d’argent, me décharge d’un stress mental, me fatigue moins et passe d’avantage de temps à créer. A part le fait que la rencontre avec le public - avec vous - me manquera beaucoup, je suis plutôt gagnante !

Oui la rencontre avec vous me  manquera ! Il fallait alors trouver des solutions -  et il y en a plusieurs! Voici ce que je vous propose :

·         Un Atelier – Showroom : 
      
Désormais j’ouvre mon atelier et j’ai même aménagé un espace « showroom » chez moi à  Achères (78260). Vous  êtes les bienvenus tous les jours, même le weekend si je suis dispo. Par contre il est impératif de prendre RDV par mail ou téléphone au moins 24h en avance!

L’atelier- showroom est accessible en RER A. Il faut ~35 minutes pour arriver de Châtelet  à la station d’Achères – Ville. J’assure la navette entre la gare et mon atelier et vous offre café / thé et biscuits pour vous remercier de votre déplacement !

·         Rendez-vous personnel à Paris !

Si vous ne voulez pas vous déplacer en banlieue, on peut prendre RDV dans un café à Paris pour que je vous montrer des créations que vous aurez préalablement choisi sur mon site ou dans ma boutique en ligne.

·         Portes Ouvertes à l’Atelier :

1 à 2 fois par an j’ouvre mon atelier-showroom tout au long d’un weekend.
Les prochaines portes ouvertes auront lieu en Janvier 2017. Pour en être infomez, n'hésitez pas à vous inscrire à ma "newsletter"

Subscribe to our mailing list

* indicates required




·         Boutique en Ligne :
       www.arianemariane.etsy.com

Achetez dans ma boutique en ligne en toute tranquillité avec la garantie  « 100% satisfaction ». En effet je reprends toute création achetée sur internet si elle ne vous satisfait pas complétement. Pas besoin de vous justifier! Vous la retournez toute simplement et je vous rembourse. (Seulement les frais postaux pour le retour seront à votre charge.)

·         RDV en Galerie d’Art :

Je serais toujours au RDV quand des galeries d’art ou autres organisateurs m’invitent gracieusement pour une exposition chez eux. Donc il y aura toujours des événements comme la « Rétrospective » à Clermont Ferrand ou l’évènement "Noir & Blanc" à la Galerie de Montmartre ! 
D’ailleurs : le 11 Novembre je serais présent pour un défilé de mode dans le musée du feutre à Soltau (Allemagne).


·         Revendeur:
Vous pouvez aussi trouver mes créations dans cette magnifique boutique Suisse:

          YOU 2 
         Marktgasse 22
         CH - 4310 Rheinfelden 
          EMAIL: info@you2fashion.com

          TELEFON: +41 (0)62 213 00 51


Pour rester informé de mon actualité, je vous invite à me suivre sur ma page Facebook professionnelle. J’y suis très active et partage quotidiennement  mes dernières créations et des coups de cœur pour des artistes du monde entier.
Vous pouvez aussi vous inscrire sur ma mailing liste pour recevoir ma newsletter 2 à 3 fois par an.

Je suis également disponible par mail, téléphone ou  Messenger pour répondre à vos questions !

J’espère vous rencontrer ou revoir bientôt d’une manière ou d’une autre ! Ce sera avec encore plus de bonne humeur et de joie de créer pour vous et de vous faire rêver !


Stage Expérimentations Textiles - Textile experimentation Workshop - Workshop mit Sommerlichen Textilexperimenten

Du 15 au 17  Août le stage "Expérimentations textiles Sans Limites" s'est déroulé sous un soleil estivale.  Contrairement au premier stage  nous avons pu profiter pleinement du jardin pour la teinture et la peinture. Je suis à nouveau super enthousiaste des résultats!


For the second workshop of "Unlimited Textile Experimentations" we had wonderful, nearly too hot summer weather. This was great for the painting and dying part which was much more experimented than in Mai. I'm again very proud of my students work!

Für den zweiten Workshop "Textile Experimente ohne Limits" hatten wir diesmal wunderschönes Sommerwetter. Ideal um mit Färbe- und Textilprinttechniken im Garten zu experimentieren, was diese zweite Gruppe auch sehr ausgiebig genossen hat. Wie immer bin ich sehr stolz auf die einzigartigen Werke, die meine Workshop Teilnehmerinnen geschaffen haben und die noch dazu so ganz anders sind, als die der ersten Gruppe.


Photos du travail en progression / Work in progress pictures 

Dyeing in reserve technique

Having fun with colors : dyeing and printing

High fun fabric painting

Stamp it - mark making on silk

Print and painting on silk sampler

nuno felting with hand dyed and printed silk

experimenting several felt techniques on house sculptures

Making art with leftovers

Fiberpainting

Nuno felt for braclet
Les travaux des stagiaires /  Finished Student work


Felt bowl from white merino wool and Leicester locks, hand dyed 

Nunofelt pictures in mixed media technique

Felt houses in mixed media felt techniques

Fiber art painting in wet felting and free motion embroidery techniques

Happy students seen through arty felt collar


mixed media felt art

futur art braclets in mixted media felt technique

awesome art panel  from leftovers
Le prochain stage sur ce thème aura lieu au printemps 2017, il me reste encore à fixer la date. Sur mon site, rubrique "workshops" vous trouvez tous les dates et sujets des prochains stages jusqu'à la fin 2016. 

Next Workshop with this theme will probably be held in spring 2017. Check out all 2016 planed workshops on my webside.

Der nächste workshop zu diesem Thema findet wharscheinlich im Frühjahr 2017 statt. Auf meiner Webseite findet ihr die Daten und Themen der nächsten Workshops 2016.    


So proud of my students 

Inspiration Mer - Seaside Inspired - Meer Inspiration

Les vacances c'est formidable pour la création. Voici mes nouveau nées inspirées directement d'un séjour à Saint Malo : des algues en feutre de laine qui sont aussi jolie en déco qu'autour de votre cou.


Nothing better for my creative skills than some holidays! A seaside trip to Saint Malo gave the idea for my latest felt art creations: seaweed. These awesome designs are as beautiful in home decor as around your neck!

Um die Kreativität wieder anzukurbeln, funktioniert bei mir nichts besser, als ein paar Tage Urlaub. Meine neusten Kreationen sind sogar direkt von einem Ausflug ans Meer in Saint Malo inspiriert. Diese tragbaren Algen sind gleichzeitig wunderschöne Deko-elemente, mit denen sich die Urlaubsstimmung auch im Haus verbreiten lässt. 



Felted Seaweed Art 

Hand felted seaweed between art jewelry and scarf

The beauty of  nature inspired my seaweed collection
Mermaid style - a seeweed creation as a necklace


wall art or art to wear - hard decison with thisbeautiful felted seaweed 

Decoratif art to wear - hand felted seaweed

Braown golden seaweed, hand felted and embroided - an amazing table decoration & example of contemporary fiber art 
Golden brown seaweed scarf from finest merino wool.

Dream of a mermaid - a seaweed to wear 

Get fanct - wear a felted seaweed creation in you hair

Boutique en ligne

Ariane Mariane / Paris

ENGLISH:
Ariane Mariane - art textile / Paris, combines graphical design and fiber art to make her easily recognizable, outstanding pieces.
Formed in architecture and graphical textil design she creates wall-hangings, sculptures, home decor, wearable art and accessories mostly by wet felting and stitching techniques. Her style is fancy and playful. She uses powerful colors and joyful designs in a narrative way with a lot of humor.

Francais:

Ariane
Mariane - art textile / Paris, associe dans son travail éclectique, un style graphique très personnel à un grand savoir-faire du feutrage et une passion pour le piquée libre. Formée en architecture et en design graphique textile à Paris, l’artiste, d'origine allemande, crée des tentures murales, sculptures, décoration, installations mais aussi de l’art vestimentaire et des accessoires

A travers son univers joyeux, Ariane Mariane nous invite à nous reconnecter avec l'enfance, ce monde magique où tout est possible. Elle cherche avant tout à nous étonner et à nous faire sourire. Chaque création nous propose de laisser libre cours à notre imagination et de l'adapter à nos envies.

Loin de la fabrication industrielle de masse et de son uniformité, les créations d'Ariane Mariane sont entièrement réalisées à la main, en respectant au maximum l'environnement. Durables et intemporelles, elles s'opposent à un monde où tout va vite et nous invitent à faire une pause...